LES ACTIONS DE LASSOCIATION

 

 


Toutes les actions de la SAVIF/PEA constituent les éléments permettant aux victimes de sortir du processus de la violence conjugale qui est une exclusion sociale.

PRÉSENTATION DES ACTIONS DE LA SAVIF/PEA
Les actions de la SAVIF/PEA se déclinent en 3 volets principaux :
Accueil- Ecoute- Informations - Accompagnement individualisé,
Groupes de parole,
Formation de techniciens et professionnels amenés à prendre en charge le public concerné.

Un site Internet www.savif.com complète ces actions.

 Image Lizzy Sadin

 

 


 

Image Lizzy SadinACTION 1 : ACCUEIL ÉCOUTE ACCOMPAGNEMENT

OBJECTIFS: Proposer une relation daide à toute personne de toute origine et de toute culture confrontée à la violence conjugale ou intra- familiale, protéger les enfants et éviter toute discrimination par :
Un lieu daccueil (anonyme et gratuit) découte, dinformations pour rompre lisolement,
Un lieu daccompagnement pour une meilleure insertion sociale et professionnelle,
Un lieu de soutien et de suivi pour permettre aux victimes de se restituer dans leurs droits, de prendre des décisions (sociales, juridiques, médicales) pour sortir du processus de la violence conjugale ou intra- familiale,
Un lieu dorientations par la mise en réseau et par la coordination avec nos partenaires spécifiques,
Un lieu daccompagnement dans certaines démarches (cf. Police, Gendarmerie, CHU, organisme de réinsertion demploi, organisme de logement...) pour éviter toute discrimination à leur encontre.

Par notre soutien et notre accompagnement (suivi régulier), par la coordination et la mise en réseau rapide et efficace avec les partenaires spécifiques, les victimes vont sortir du processus de la violence conjugale ou intra- familiale, protéger leurs enfants et à moyen terme retrouver leur autonomie par une insertion sociale et professionnelle.

Les personnes reçues en entretien téléphonique, entretien direct ou soutien par émail savifs@free.fr via le site Internet : www.savif.com peuvent parler de leur situation à une intervenante « neutre » nappartenant pas au domaine institutionnel.

Ce soutien leur permet dans un premier temps de savoir quelles ne sont pas seules et denvisager une mise en sécurité delles-mêmes et de leurs enfants.

La SAVIF/PEA est à la fois le point dancrage où la victime peut sexprimer librement et se restituer dans ses droits par laccompagnement et le suivi ; et le relais et larticulation avec les organismes sociaux, juridiques, médicaux, police, gendarmerie et de réinsertion pour lemploi et centres dhébergement.
La SAVIF/PEA offre un soutien à long terme aux personnes victimes de violences conjugales afin de retrouver leur identité, leur confiance en elles, leur autonomie pour pourvoir sortir du processus de la violence conjugale.
Renforcer les réseaux, rendre visible linvisible, sensibiliser, informer, prévenir et accompagner va permettre une meilleure intégration des personnes victimes de violences conjugales ou intra- familiale.

NOTRE ACTION SPECIFIQUE « ACCUEIL ECOUTE - ACCOMPAGNEMENT permet aux femmes victimes de violences conjugales un meilleur soutien pour sortir de lexclusion sociale quest la violence conjugale, un accompagnement dans leur nouveau rôle parental, et à moyen terme se reconstruire socialement et professionnellement (suivi de la personne de 3 à 9 mois).
Notre soutien, que ce soit sur le plan social, juridique, médical et réinsertion professionnelle, va permettre lémergence des droits et des besoins du public concerné.

 

 


 ACTION 2 : GROUPES DE PAROLE


OBJECTIFS : Sortir de lisolement les personnes victimes de violences conjugales ou intra- familiales en partageant leurs expériences, leurs émotions. Le groupe de parole est une démarche pour saider
soi-même et sentraider, démarche qui nécessite lapport actif de chaque participante.
Le groupe devient une source de soutien continue, pour s'épanouir et partager avec les autres des outils nouveaux pour affronter les problèmes anciens et pouvoir se reconstruire.


Au sein d'un groupe, la violence conjugale n'est plus subie seulement comme destin individuel, il devient repérable comme fait de société, crime social et culturel à l'encontre de ces personnes.
Par léchange et la réflexion au sein du groupe de parole, les victimes peuvent accéder à un changement de réflexion, par rapport à la position de lautre parent vis à vis de lenfant. La rupture conjugale ne met pas fin à la vie parentale. Il est nécessaire aujourdhui daller vers légalité des mères et des pères, vers la co-parentalité pour une bonne construction de l'enfant.
Lobjectif principal est que les participantes aillent mieux.
Que les participantes retrouvent leur identité, leur confiance en elles, leur estime delles-mêmes et leurs capacités, quelles reconnaissent aussi avoir été victime dun agresseur.
Favoriser la parole, parler pour sortir du sentiment de honte et de culpabilité en rendant la responsabilité à lauteur de lagression, parler pour porter plainte, pour créer, pour dénoncer devant dautres&
La parole au sein du groupe est utilisée pour dénoncer les actes de violences et leurs répercussions : émotions, douleurs, réactions, angoisses, terreurs, phobies, désespoir&.
La conviction et lénergie des participantes sont un puissant levier, il soulève des montagnes.
Les victimes vont retrouver leur histoire et se réapproprier leurs émotions.
Le groupe de parole sert à recréer des liens en parallèle et à envisager lavenir, en partageant avec dautres, en sintéressant à dautres.

NOTRE ACTION SPECIFIQUE « GROUPES DE PAROLE » Au travers de la libre expression garantie par lanonymat et la confidentialité des séances, est mené un travail de soutien à la parentalité. Léchelonnement des séances sur plusieurs mois, allié avec des conseils dorientation vers des partenaires spécifiques en matière de prise en charge des enfants (CMPP, crèches, services sociaux&) permet de responsabiliser les participantes et de restaurer une réelle place de parent.
Cette fonction, du fait des violences subies, est souvent profondément altérée. Le soutien à la parentalité devient incontournable dans une perspective de prévention du danger sur les enfants, et permet déviter des solutions dramatiques (placement par exemple&).

 

 


ACTION 3 : FORMATION ET SENSIBILISATION


OBJECTIFS :
Former et sensibiliser tout organisme institutionnel ou non (social, juridique, médical, police, gendarmerie....) sur la problématique de la violence conjugale afin déviter toute discrimination à lencontre des personnes victimes pour une meilleure intégration dans la société :
En prenant compte les personnes victimes de violence conjugale, quelle soit verbale, psychologique, physique, économique, sexuelle et le risque accru,
En faisant connaître les difficultés rencontrées par ces personnes au niveau de la justice, police, et médecins pour être reconnues « victimes »,
En informant sur le processus évolutif de la violence conjugale, de ses différents aspects de ce phénomène de société,
En favorisant lévolution des représentations et des mentalités de la société par rapport à la problématique de la violence conjugale qui est un problème social et non individuel.

Nos interventions seffectuent ponctuellement et à la demande des organismes institutionnels ou non de Toulouse, et de ses environs.

NOTRE ACTION SPECIFIQUE « FORMATION ET SENSIBILISATION » va créer une transversalité entre chaque acteur spécifique en lien avec la problématique par un échange dinformations, de propositions et de développement dactions pour renforcer le soutien et laccompagnement de la victime dans ses besoins et dans ses droits.
Ces actions dinformation, menées également auprès des partenaires sur le territoire national permettent la prise en charge de situations durgence sociale. Le lien permanent, via les divers réseaux de partenaires, constitue un moyen de suivi et de réponse immédiate à des situations durgence. Il est par exemple fréquent que des femmes en crise aiguë quittent le département pour fuir provisoirement la violence dont elles sont victimes et se retrouvent sur dautres départements en situation de totale déshérence et en grand danger (glissement vers la prostitution, la toxicomanie, vers des passages à lacte destructeurs pour les personnes.).

Lensemble de ces unités techniques concourt à la prévention des violences tant sur les adultes que sur les mineurs.
La dimension des enfants est également prise en compte dans un souci de prévention lorsque les enfants sont indirectement ou directement concernés par les violences parentales.

 

haut de la page