BILAN ACTIVITE 2004

 Bilan Statistique de Janvier à Décembre 2004

 

PUBLIC RECU
Nombre d'entretiens effectués :
Permanence Téléphonique : 684
Permanence Accueil : 581
Entretien par Email : 220

Soit au total : 1485
Soit 687 femmes

Visiteurs sur le site Internet : 6 900

 

Structures à l'origine des orientations :
Les personnes reçues sont adressées à la SAVIF/PEA par plusieurs partenaires dont les principaux sont :
- La mairie de Toulouse
- Les mairies de la CAGT (plaquettes d'information distribuées dans chaque mairie et mises à disposition du public),
- Les centres médico-Sociaux (Assistantes sociales de secteur),
- Les services de police ou de gendarmerie,
- Les médecins généralistes ou les médecins des services médico-légaux,
- Le CIDF et le DRDF,
- Nos partenaires des centres d'Hébergements (APIAF, Olympe de GOUGES, Le TOURIL, La Maison des Allées),
- Les CCAS,
- Etc….

QUELQUES ELEMENTS DE MESURE :
La population accueillie en 2004 à la SAVIF/PEA est composée d'une majorité de femmes (99,8%) soit 687 femmes et de 2 hommes.

Au niveau des tranches d'âge :
- Sur le plan global, prédominent les femmes de plus de 35 ans.
- De 20 à 30 ans : 14%
- De 31 à 40 ans : 44 %
- De 41 à 50 ans : 35 %
- De + de 50 ans : 7 %

Profils dominants de la population prise en charge :
Une forte proportion des femmes prises en charge vit sous régime matrimonial (78 %) ou en concubinage (22 %).
La majorité d'entre elles ont des enfants (82 % des femmes).
- Femmes avec 1 enfant : 24 %
- Femmes avec 2 enfants : 61 %
- 3 enfants et plus : 15 %

Pour la plupart ces femmes victimes de violences sont issues de classes sociales " moyennes " (62%), l'autre partie de la population peut se décomposer en personnes en grande précarité sociale, matérielle, Psychologique (21 %), et d'autres part de personnes issues de milieux sociaux favorisés (17 %)- femmes de cadres, ou elles-mêmes cadres, femmes de médecins, ingénieurs, directeurs.etc.

Origines géographiques :
- Europe : 8 %
- Maghreb : 23 %
- France : 69 % (dont 41 % issues de l'immigration).

 

TOULOUSE et la Communauté d'Agglomération du Grand Toulouse :
D'où viennent-elles ?

Parmi les 687 femmes qui ont été prises en charge par la SAVIF/PEA, il est possible de repérer les communes les plus concernées par les violences :

Toulouse : 49 %
Colomiers : 6 %
Cugnaux : 4 %
Tournefeuille : 5 %
Fons orbes : 2 %
Saint jean : 3 %
Ramonville : 4 %
Saint Orens : 2 %
Muret : 4 %
Portet : 3 %
Blagnac : 4 %

Autres agglomérations du département : 13 %
Hors département : 1 %

Démarches effectuées et solutions :
La SAVIF/PEA, au travers des entretiens et du suivi des femmes victimes, propose un ensemble de démarches à effectuer par celles-ci afin de les aider à se légitimer par rapport à la situation de violence vécue et à se protéger sur les plans physique et psychologique.

D'autre part, la dimension des enfants est également prise en compte dans un souci de prévention lorsque les enfants sont indirectement ou directement concernés par les conflits ou violences parentaux.